Les foulées de Charenton – 15 Km

12 Fév

En ce dimanche 12 février 2012, j’ai décidé de me lancer et de participer à mon premier 15 Km en compétition de toute ma vie. Jusqu’à présent, je n’avais pas excédé 12 Km et me contentais des 10 Kms où j’ai un objectif de progression significative cette année (passer de 35mn30 à moins de 34mn).

Je voulais à la base participer à la course de la St Valentin au parc des Buttes Chaumont, mon terrain d’entraînement préféré mais je m’y suis pris trop tard pour les inscriptions. Je me suis donc rabattu sur cette course dont le départ était donné à 10h30 à Charenton.

Là bas, j’ai retrouvé Victor, avec lequel je participe maintenant régulièrement aux courses parisiennes, Philippe, Salvio, deux des membres de la célèbre Runnosphère et Christophe.

Le gymnase était bondé dès notre arrivée avec plus de 1 500 coureurs inscrits. Le temps de récupérer nos dossards et de déposer nos sacs, nous somme sortis en tenue à peine 20 minutes avant le départ. La raison: une température de -8 degrès paralysante pour les muscles. L’échauffement a donc duré une dizaine de minutes, largement suffisant après ma sortie d’1h30 la veille.

J’ai su dompter ce froid au fil de ces dernières semaines en m’adonnant à des sorties d’entraînement régulière à 8h le matin avant d’aller travailler et ainsi, mon organisme a, je pense, digéré ces températures polaires.

Je suis arrivé en compagnie de Victor 5mn avant le départ sur la ligne et de ce fait, nous étions très mal placés. Près de 100 coureurs devant moi, cela faisait beaucoup mais pour mon « dépucelage » sur cette distance, je n’avais pas de grandes ambitions, moins de 57mn dans l’idéal. Dès le départ donné, je n’ai donc pas tardé à utiliser le côté droit de la grande avenue de Charenton pour dépasser de nombreux coureurs et pouvoir prendre le plus vite possible mon propre rythme.

Chaussé de mes Mizuno Wave Rider 14, j’ai rattrapé au bout d’un kilomètre mes compères Philippe, Salvio et Christophe, partis devant moi. C’est à ce moment là que nous avons fait notre première apparition dans le bois de Vincennes. Le soleil avait fait son apparition et a rendu cette course vraiment agréable tout le long. Au niveau du rythme, je me suis pas trop emballé au début en maintenant un rythme régulier pendant toute la première partie. Et je « ramassais » progressivement des coureurs devant moi, ce qui est toujours plus motivant. Mes jambes répondaient parfaitement, si bien que je suis passé en 37mn environ aux 10 Kms. A ce moment là, j’ai compris que la belle performance était en vue, surtout que j’en avais gardé sous la semelle. J’ai donc couru les 5 derniers kilomètres très rapidement en rattrapant encore des petits groupes qui étaient devant moi. Un coureur du club de Villejuif a d’ailleurs essayé de m’accrocher mais au bout de 2km, il a explosé. (Il est d’ailleurs venu me féliciter à la fin de la course en me disant que ça allait trop vite pour lui). Le parcours était constitué de boucles, si bien que je savais exactement la distance qui me séparait de l’arrivée. Une fois passé le panneau du dernier kilomètre, j’ai lâché les chevaux en essayant de tout donner. J’ai devancé au sprint le coureur qui me précédait et coupé la ligne en 55mn45 avec le sentiment d’avoir encore des forces.

Mais au final, ce temps me comble car largement en dessous de mon objectif et sachant que je partais dans l’inconnu. Alors j’aurais sûrement dû partir plus près de la ligne et peut être que j’aurais pu en mettre davantage à chaque kilomètre mais pour une première, terminer 27ème sur 1 584 avec une moyenne de 16,100 Km/h me convient parfaitement.

Mes entraînement dans le froid payent après mes 35mn56 aux 10Km de Malakoff et c’est une très bonne chose avant mes prochains rendez-vous.

Je voudrais aussi féliciter mes collègues qui ont tous terminé dans les 250 premiers, avec une mention spéciale pour Christophe, 30ème et Philippe, 79ème.

Une bien belle matinée en résumé avec une organisation parfaite, des bénévoles adorables et des spectateurs respectueux du courage de ces participants qui n’ont pas hésité à braver le froid un dimanche matin pour pratiquer leur passion. Prochain rendez-vous pour moi normalement, la Normandiale, un 10Km situé près de Caen, ma ville natale où j’espère battre mon record sur la distance qui est de 35mn35.

Publicités

3 Réponses to “Les foulées de Charenton – 15 Km”

  1. jecoursparis février 13, 2012 à 2:52 #

    Bravo pour ta performance et felicitation pour ton blog …. ca me ferait plaisir de voir le maillot « runnosphere » sur tes épaule!

  2. Philippe février 13, 2012 à 7:44 #

    ça fait plaisir de te lire et de savoir comment tu réalises ces chronos extraordinaires 🙂
    j’ai bien aimé hier le moment où tu nous as repris en début de course et les quelques mots échangés sans panique avant que tu repartes devant ! A bientôt

  3. Greg Runner février 13, 2012 à 7:55 #

    Belle première, d’autant qu’il s’agissait d’augmenter la distance sur course d’un tiers de ce que tu as l’habitude de courir!Ca promet sur semi!
    Et welcome dans le monde de la blogosphère!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :